Bruxelles

Les pompiers sont actuellement à l'étroit dans la caserne centrale de l'Héliport.

Ce mardi matin, l'état préoccupant des casernes bruxelloises a été abordé en commission Affaires intérieures du parlement bruxellois. Il est ressorti que la Région recherche actuellement un site pour construire une nouvelle caserne centrale flambant neuve.

"Je souhaiterais aborder les nombreux défis que vous aurez à résoudre durant cette législature concernant le Siamu et en particulier sur l’état des terrains et bâtiments et la rénovation des infrastructures existantes", a affirmé David Leisterh (MR), député bruxellois, qui a interpellé Pascal Smet (one.brussels), le nouveau secrétaire d'Etat en charge de l'Aménagement du territoire et du Siamu. "Vous n’êtes pas sans savoir que certaines casernes de la Région sont dans un état déplorable. Il me revient par exemple que la caserne d’Evere, dont la Région est toujours propriétaire, et devant s’estimer à quelques centaines de milliers d’euros, est laissée à l’abandon. Désertée en 2013 au profit du site Paul Brien, cette ancienne caserne se voit gagner par la végétation, par des dépôts clandestins et par des actes de vandalisme généralisé. Un potager aurait par ailleurs été aménagé sur le parking arrière du site."

Lors de la précédente législature, une stratégie générale de rénovation avait été adoptée dès 2016 pour les sites des pompiers bruxellois, suivie d’un audit des infrastructures portant tant sur l’aspect architectural que sur les techniques spéciales (chauffage, éclairage, ventilation, etc.). Ainsi, pour 5 postes dont ceux de l’Héliport, d’Anderlecht, de Chênaie, de la VUB et l’UCL, un montant de 12 millions d’euros d’investissement avait, en 2017, été jugé nécessaire pour les 30 ans à venir. Quant aux techniques spéciales, le montant avait été estimé à 1,5 million d’euros sur 10 ans. Ceci, sans compter les dépenses pour les postes Cité et Brien (dont une planification d’entretien avait été annoncée) ni l’aménagement de nouvelles antennes.

"Il est par ailleurs à préciser que les budgets précités ne prennent pas en compte le maintien en état des bâtiments, pas plus que les projets spécifiques de transformation et rénovation. Sur le seul poste de l’Héliport par exemple, le directeur général des pompiers a lui-même récemment reconnu les propos émis par les différents syndicats et rappelle le manque d’espace du site pour y accueillir les véhicules et le personnel", poursuit David Leisterh.

Sur ce point, Pascal Smet a affirmé vouloir entamer les discussions pour identifier un site capable d'accueillir une caserne centrale flambant neuve. "Cela ne sert à rien de rénover la caserne de l'Héliport qui est actuellement trop exiguë. La rénovation serait trop coûteuse, raison pour laquelle on s'oriente vers une nouvelle caserne architecturalement intéressante, moderne. C'est important afin de respecter le travail des pompiers et de leur permettre d'effectuer leurs missions de base dans les meilleures conditions", a-t-il affirmé.

Des contacts dans ce dossier ont déjà été pris avec le ministre-président Rudi Vervoort (PS) et la Ville de Bruxelles.