Cette convention prendra effet au 1er septembre.

L'Université libre de Bruxelles (ULB), l'ASBL ULB Engagée et l'ASBL La Cité joyeuse ont signé jeudi une convention pour affirmer leur volonté de nouer une collaboration. Le recteur Yvon Englert a rappelé que ce partenariat s'inscrit dans la volonté de l'université de s'impliquer plus largement dans la société. L'ASBL ULB Engagée est chargée d'encourager et de soutenir les actions d'engagement de la communauté universitaire au bénéfice de la collectivité.

Cette convention prendra effet au 1er septembre. Elle vise à soutenir la formation des équipes de la Cité joyeuse, à échanger des informations sur les nouvelles technologies, à contribuer à la recherche scientifique, à organiser des activités spécifiques avec les enfants et enfin à permettre le recours à des stagiaires ou à l'engagement de jobistes et de jeunes diplômés de l'ULB. Un comité de pilotage sera constitué dans les prochains jours pour mettre en oeuvre les différents types d'accord dégagés.

"Ce partenariat va nous apporter des compétences académiques et de développement en matière de recherche pédagogique pour les métiers que nous avons ici à la Cité joyeuse", a notamment mis en valeur Louis De Bouvère, président de La Cité joyeuse. "Nous sommes une institution qui nous occupons d'enfants qui connaissent différentes difficultés : des difficultés de comportement, des difficultés d'attachement, des problèmes de dyslexie, des difficultés à caractère pédagogique et des difficultés rencontrées par des enfants polyhandicapés. L'ULB développe des recherches en la matière qui nous intéressent, mais nous mettons aussi à disposition de l'ULB un terrain d'expérience".

La Cité joyeuse, fondée en 1914 à Molenbeek-Saint-Jean, poursuit l'objectif de soutenir l'enfance en difficulté. Ses missions portent essentiellement sur l'accueil et l'hébergement des enfants vivant une situation familiale difficile,présentant des troubles du comportement ou des handicaps moteurs. L'institution compte environ 300 enfants en permanence - dont 155 scolarisés dans l'école d'enseignement spécial pour des enfants en difficulté d'apprentissage - et 280 membres du personnel présents pour s'occuper d'eux.