Un sit-in était organisé ce mercredi en hommage à Dimitri, décédé à cause d’une casquette “à 150 euros”.

“Non à la violence !” Ils étaient une cinquantaine ce mercredi après-midi à faire passer ce message, en pancartes et en chansons, au sit-in organisé devant le Palais de Justice en hommage à Dimitri. Le jeune homme de 19 ans est décédé samedi 2 novembre à Laeken après une dispute qui a mal tourné. Mourad, 20 ans, lui reproche de lui avoir volé sa casquette à “150 euros”. Des coups de poing sont échangés. Un couteau est sorti, blessant gravement Dimitri qui décédera à l’hôpital cette nuit-là. Si Mourad s’est immédiatement rendu au commissariat en apprenant le décès de Dimitri, la famille de ce dernier réclame aujourd’hui que justice soit faite.

“Les proches de Mourad disent que le couteau est sorti de la poche de Dimitri et que sa mort est accidentelle mais ça ne colle pas”, lance l’une des manifestantes. “De ce qu’on m’a dit, Dimitri avait la gorge tranchée de bout en bout. Il n’a donc pas été poignardé mais égorgé, un tel geste ne peut être que volontaire”, poursuit une autre, cousine de la victime.

Contestant le discours de l’avocat de Mourad, qui plaide la légitime défense, les manifestants tiennent surtout à appeler la jeunesse au calme. “Dimitri est mort à cause d’une violence qui n’a pas lieu d’être, il faut que cela cesse, témoigne un manifestant. Trop de jeunes se promènent avec un couteau en poche, cela ne peut pas continuer ainsi. Cette histoire nous prouve qu’un drame est très vite arrivé.”

De nombreux jeunes ont fait le déplacement, souhaitant marquer le coup. “On a le même âge que Dimitri et on s’était déjà croisé à Bruxelles donc ça nous touche, il fallait qu’on soit présent.” D’autres membres de la communauté congolaise, plus âgés, tenaient aussi à agir pour mettre fin à la violence. “La communauté a perdu trois personnes en l’espace de dix jours ! Trop souvent, on voit ces choses passer et on ne bouge pas. Il faut changer ça, se mobiliser pour que ça ne se reproduise plus.”

Dans cette optique, les organisateurs du sit-in ont annoncé la tenue d’une marche le vendredi 22 novembre prochain. Les participants rejoindront le Palais de Justice depuis la Porte de Namur. Une opération casquette a également été lancée. “Tous les troisièmes mercredis du mois, nous déposerons une casquette dans un lieu symbolique de Belgique, en hommage à Dimitri et à toutes les personnes tuées à cause d’une violence inutile.”