Ce sont des agents de Bruxelles-Propreté qui ont d’abord repéré les animaux sur un terrain condamné pour cause de pollution extrême et donc formellement interdit d’accès. Alertés, des agents de Bruxelles-Environnement se sont immédiatement rendus sur place pour constater la présence des animaux, soit six moutons dont deux brebis avec leurs agneaux.

© D.R.

"En plus d’un sol tout à fait malsain où tout ce qui pousse est vicié, le terrain était jonché d’encombrants et autres détritus très dangereux qui peuvent blesser gravement les moutons. Un vieux bac crasseux avec un fond d’eau sale leur servait d’abreuvoir", indique Sophie Locatelli. La présidente de l'association le Rêve d’Aby précise que les signes habituels de négligence sont bien présents : "L'état sanitaire des animaux n'est pas brillant. Les parasites internes et externes les envahissent et ils souffrent de déshydratation."

© D.R.

La moitié d’entre-eux ne sont pas identifiés conformément à la législation sanitaire. La police de Neder-Over-Hembeek recherche actuellement le propriétaire en vue lui signifier la saisie de ses animaux et de dresser un procès verbal.

Des six moutons, deux sont hébergés et soignés chez Help Animals, tandis que les brebis avec leurs agneaux se trouvent maintenant au refuge du Rêve d’Aby, où ils reçoivent les soins nécessaires. Les deux associations attendent les rapports des vétérinaires, et Bruxelles-Environnement remettra sa décision quant à la destination définitive des animaux dans un délai de deux mois.

© D.R.