Bruxelles

Plus de 200 élèves de la Ville de Bruxelles participeront à ces journées sportives.

Faire du sport pour questionner les stéréotypes de genre. C'est le pari que lance la Ville de Bruxelles à ses élèves de 5e et 6e secondaire. A l'occasion de la Sport Experience, plus de 200 élèves pourront s'essayer à la GRS, à la natation synchronisée, au rugby, au waterpolo, à l’aquabike, au trampoline aquatique ou à la danse. Autant de sports considérés comme soit masculins comme le rugby soit féminins comme la natation synchronisée. "Le but est de déconstruire les préjugés qu'ils peuvent avoir sur ces sports en créant des équipes mixtes", explique Nicolas Manzone, attaché de presse de l'échevine de l'Instruction publique, Faouzia Hariche (PS).

Mardi 12 et vendredi 15 février, les élèves se retrouveront au centre sportif de Neder-Over-Hembeek. "On a envoyé un avis aux écoles secondaires de la commune, presque toutes ont répondu présent." Le projet, subsidié par la Fédération Wallonie-Bruxelles, en est à sa troisième édition. "On a de très bons retours, par exemple des filles qui n'auraient jamais imaginé faire de la boxe et qui changent complètement d'avis sur l'aspect violent qu'on prête à ce sport." A la fin de la journée, les élèves sont invités à partager leurs impressions. Cette année, leur réflexion sera également accompagnée par leurs professeurs durant trois ateliers de philosophie. Ceux-ci se dérouleront les mardis 19 février, 26 février et 12 mars prochain.