La nouvelle marque bruxelloise de vêtements de sport se veut écoresponsable. 

L'industrie du textile représente plus de 10% des émissions de CO2 mondiales et 20% de la pollution de l'eau. C'est en réaction à ce constat qu'Aloïs Echard lance Spreen Athletics. "Le sport a toujours été important dans ma vie, depuis tout petit je suis inspiré par les marques qui partagent les valeurs du sport. Mais en regardant le documentaire The True Cost d’Andrew Morgan, j’ai réalisé l’ampleur des dégâts causés par ces grandes marques. Consumérisme, exploitations sociales, conséquences environnementales : le t-shirt que je portais ne correspondait plus à mes convictions. J’ai ressenti le besoin de changer les choses."

Le jeune homme cherche d'abord des alternatives durables sur le marché des vêtements de sport, sans succès. Il décide alors de créer lui-même des vêtements performants en veillant à limiter au maximum l'impact négatif sur la planète. "Très vite, on a commencé à en parler sur Instagram. Avant même d’avoir les premières pièces, beaucoup de gens nous ont envoyé des messages pour soutenir le projet et s’informer de la date de sortie des vêtements." Le nom de la marque fait référence au sprint, pour la performance, et au green, pour la responsabilité.

© D.R.

Et pour cause, les tissus utilisés pour fabriquer la première collection Spreen Athletics sont réalisés à partir de bouteilles en plastique recyclées. "Ca nous permet à la fois d'éviter de puiser dans de nouvelles ressources mais aussi de recycler le plastique afin d'éviter qu'il ne termine dans les océans." Les vêtements sont produits en Lettonie : "Nous voulions impérativement produire en Europe afin d’avoir toutes les garanties en termes de bonnes conditions de travail et de réduire la distance entre l’atelier de production et l’entrepôt."

La marque s'est en outre associée à l'ONG belge Graine de vie pour planter un arbre à chaque vêtement vendu. "Même réduit, avoir un impact sur l’environnement est inévitable si nous voulons produire quoique ce soit. Planter des arbres nous permets de compenser cet impact en rendant à la nature."

La première collection homme est femme est disponible en précommande sur le site de la marque.