La Foire du Midi est de retour sur le boulevard du Midi depuis samedi 14 heures pour la plus grande joie des forains et des visiteurs.

On se souvient que l’année dernière, avec le Covid, la foire a été annulée. La joie d’être là cette année est donc multipliée. La Ville de Bruxelles a compté 15 000 personnes samedi le jour de l’ouverture.

“Nous sommes tous très contents, souligne Estelle De Corte, belle-fille de Patrick De Corte, porte-parole des forains bruxellois. Les clients sont aussi heureux. Ils nous le disent. C’est super que la foire de midi soit de retour. On espère battre nos records de fréquentation, comme toujours mais cette année, des gens ne vont pas oser venir, alors je ne sais pas. J’en doute”.

L’édition 2021, part avec quelques handicaps. Il y a tout d’abord les mesures sanitaires. “Les gens respectent bien les distances. Ils mettent le masque. Nous devons fermer une heure plus tôt et les gens même s’ils sont encore sur la foire, comprennent”.

L’autre bémol est représenté par les travaux du métro 3 qui coupe la foire en deux. “C’est vrai que c’est embêtant. Nous avons pu garder nos emplacements exceptés ceux qui tombaient sur la tranchée. Ceux-là sont recalés au bout de la foire. Ils sont un peu punis. Je ne sais pas comment se passe la foire pour eux. En ce qui concerne la famille De Corte, nous sommes heureux de retrouver la Foire du Midi”.

Thomas Delforge, de l’autre grande famille de forains, est plus optimiste : “On a eu peur que le dernier et nouveau bloc qu’on appelle Arts et métiers soit trop isolé du reste de la foire mais il y a quand même une continuité. La coupure n’est pas trop importante”.

En revanche, là où les deux se rejoignent c’est sur le prix de l’emplacement. Ils auraient aimé un geste de la Ville de Bruxelles comme il y a pu en avoir à Namur. “Faire en sorte que la Foire du Midi ait eu lieu malgré tout est déjà un geste en soi, souligne la porte-parole de l’échevin des affaires économiques de la Ville de Bruxelles Fabian Maingain (Défi). C’est un succès pour ce premier week-end. Les forains ne sont pas déçus”.