L’opérateur téléphonique Telenet lance un abonnement spécifique pour les publics bruxellois les plus précarisés. Telenet Essential Internet - c’est son nom - "est une solution de connectivité mobile simple, proposant un Internet de base au tarif minimal de 5 euros par mois aux familles et aux personnes très vulnérables", explique le CEO de Telenet John Porter.

Concrètement, grâce à un modem qui convertit le signal de téléphonie mobile en signal WiFi, les familles pourront surfer sur un Internet de base à la maison, notamment pour permettre aux enfants de faire leurs devoirs, aux adultes de chercher un emploi ou des informations en ligne. "Cette solution sera effective dès décembre", poursuit John Porter. "Nous allons la tester auprès de 700 familles dans trois villes belges - dont la Ville de Bruxelles." Qui pourra en bénéficier ? "Ce choix sera opéré par les CPAS, en concertation avec les organisations sociales locales."

Au printemps prochain, Telenet déploiera son offre sociale à l’ensemble du pays. D’ici la fin de l’an prochain, Telenet veut ainsi venir en aide à 10 000 familles précarisées en Belgique. Dont les 19 communes de la Région bruxelloise.

"La crise sanitaire nous a permis de comprendre combien la connectivité était importante et combien les gens qui ne disposent pas d’un accès à Internet sont exclus. Nous sommes convaincus que la technologie est le moteur du progrès social. Nous voulons que notre entreprise participe à la réduction du fossé digital qui touche ces groupes-cibles vulnérables" , poursuit le CEO de Telenet.

Telenet n’en est pas à sa première action sociale. Depuis le début de la crise Covid-19, l’opérateur distribue des codes de connexion aux familles défavorisées qui ont des enfants scolarisés ou des jeunes aux études. "Les personnes qui ne disposent pas d’une connexion internet à domicile peuvent se connecter gratuitement à l’un des plus de 1,5 million de spots Wi-Free de Telenet. Plus de 6 000 familles défavorisées, principalement de Flandre et de Bruxelles, utilisent cet accès à Internet gratuit depuis mars", se réjouit John Porter.

"Le rebond du virus, au début de l’année scolaire, a clairement démontré que cette nécessité était toujours importante. Nous constatons à nouveau une augmentation du nombre de demandes de codes de connexion. Raison pour laquelle nous avons décidé de prolonger jusqu’au 30 juin 2021 au moins ce programme Wi-Free, qui peut être déployé en temps de crise."