Une partie de la toiture s'est envolée lundi. Les travaux devraient durer au maximum une quinzaine de jours.

La halle Bordiau du musée royal de l'Armée et d'Histoire militaire n'est plus accessible pour une durée indéterminée à la suite des dégâts occasionnés par le vent dans la nuit de dimanche à lundi, a indiqué mardi Michel Jaupart, directeur général du War Heritage Institute (WHI). La tempête a arraché, dans la nuit de dimanche à lundi, une centaine de mètres carrés de plaques en zinc de la toiture. Celle du musée de l'armée s'étend sur environ 25 000 m2. Un sous-toit est présent, mais il y a quand même des infiltrations d'eau. Les collections n'ont subi aucun dégâts et ont depuis été protégées.

"Les pompiers de Bruxelles ont sécurisé le site lundi matin en retirant notamment les morceaux qui risquaient encore de tomber", explique Michel Jaupart. "La Régie des Bâtiments, qui est le gestionnaire de l'ensemble au Cinquantenaire, a pris les mesures nécessaires pour que dans les prochains jours un échafaudage soit installé dans la halle Bordiau afin de procéder aux travaux de réparations et de remplacer les plaques de zinc arrachées".

Le public sera en conséquence privé d'une des salles de la nouvelle exposition permanente consacrée à la deuxième guerre mondiale, ouverte en mai dernier. Les travaux devraient durer au maximum une quinzaine de jours.

La Régie des Bâtiments a lancé en janvier un grand chantier de restauration des toitures du Cinquantenaire. Les travaux concernant le musée de l'armée devaient commencer en 2023.

Le Musée royal de l'Armée, l'Institut des Vétérans - Institut national des invalides de guerre, anciens combattants et victimes de guerre, le Mémorial national du fort de Breendonk et le Pôle historique de la Défense ont fusionné le 1er mai 2017 pour former le War Heritage Institute, un organisme d'intérêt public restant sous la tutelle du ministre de la Défense. Il gère 6 sites muséaux et mémoriels, à savoir le Musée royal de l'Armée et d'Histoire militaire, le Mémorial national du fort de Breendonk, le Bunker de Kemmel, le Boyau de la Mort, Gunfire et Bastogne Barracks.