Á proximité du pôle d’enseignement néerlandophone Comenius, ce projet construit sur le lieu de l’ancienne brasserie de Koekelberg se compose de 107 nouveaux logements. "Les charges d’urbanisme ont été affectées à la rénovation des pavillons du parc Elisabeth pour y ouvrir des lieux d’échanges et de détente lorsque la situation sanitaire le permettra", précise le bourgmestre Ahmed Laaouej (PS).

© D.R.

Le site se caractérise par de hauts standards énergétiques et environnementaux. "Parce que l'énergie la moins chère est l'énergie que vous n'avez pas à payer. La Belgique a des bâtiments les plus grands et les plus énergivores d'Europe et a donc besoin de nombreux projets tels que The Brewery qui offrent un logement de qualité et abordable", indique la ministre fédérale Tinne Van Der Straeten (Groen).

Le bâtiment entend respecter les logiques de développement durable. Chaque appartement possède ainsi sa propre pompe à chaleur, ainsi qu’un système de ventilation de pointe qui récupère la chaleur de l’air brassé. L’électricité injectée dans les parties communes et dans les bornes de recharge provient des 120 panneaux photovoltaïques. L’eau qui irrigue le jardin et alimente les WC des parties communes provient d’eaux de pluie récupérées et dans le jardin picorent des poules. En plus des appartements, le bâtiment se compose d’un logement connectif, avec une salle commune, une buanderie, un grand jardin et la possibilité de profiter de vélos et/ou de voitures partagé(e)s. Et un coach habite dans l’immeuble et favorise la vie en communauté et la bonne ambiance dans le complexe. Les rez-de-chaussée sont accessibles aux PMR, et le bâtiment comprend parking voitures et autant de stationnements de vélos couverts que de futurs habitants.

© D.R.

"Avec la rue piétonne que nous construirons à proximité de ce site et la qualité de cette implantation de logements, nous répondons à notre préoccupation de rompre avec l’image de Commune-dortoir du passé. Ce projet s’intègre parfaitement dans le redéploiement du quartier Simonis qui bénéficiera dans les années à venir d’un Contrat de Rénovation Urbaine y injectant près de 22 millions d’euros", conclut le bourgmestre.