Fabriquer et vendre un maximum de cupcakes pour soutenir financièrement les enfants qui n'ont pas sa chance. C'est le beau défi que s'est lancé Thomas, un petit Anderlechtois de 7 ans. Depuis la première semaine de Toussaint, il s'agite derrière les fourneaux au bénéfice des enfants qui vivent sous le seuil de pauvreté via l'association Viva for life.

"Chaque année, on allait voir le cube de Viva for life. Il aimait bien, il était tout content, raconte sa maman Marie Foulon. L'année passée, on a décidé de se lancer un défi et on s'est lancé lors du deuxième confinement car on était plus à la maison donc on avait du temps pour s'investir dans le projet."

Au départ, Thomas et sa maman pensaient vendre leurs cupcakes uniquement à des proches, familles et amis. Très vite, leur action prend cependant de l'ampleur. "Avec le bouche-à-oreille et les réseaux sociaux, on a commencé à avoir des demandes d'amis d'amis et même d'inconnus."

Un succès dont Thomas est très fier, d'autant qu'il ne se contente pas de vendre les cupcakes : il se charge également de leur livraison, à vélo ! "On voulait vraiment qu'il y ait un challenge donc il s'est engagé à livrer les commandes dans la commune. Excepté quand il pleut, il fait les livraisons quatre fois par semaine." Le jeune Anderlechtois a déjà pédalé jusqu'à Forest et Leeuw-Saint-Pierre. Les personnes qui habitent trop loin peuvent parrainer son défi sur le site de Viva for life.

Au total, Thomas a déjà récolté 5 000 euros, ventes de cupcakes et dons compris. "Il est super content du chiffre mais il espère surtout motiver les autres enfants à agir pour ceux qui ont moins de chance qu'eux. Il se rend compte de sa chance et a à cœur d'en parler autour de lui."