Elle est, à côté de l’âne, un des symboles de Schaerbeek. La fameuse "griotte", sorte de petite cerise assez acide, est l’ingrédient clé de la kriek schaerbeekoise. Une tradition brassicole encore perpétuée par peu de brasseurs de Bruxelles et des alentours, comme Lindemans, Mort Subite, Boon, Belle-Vue, et Timmermans, qui vient de sortir sa nouvelle "Griotteke".

© D.R.

Disponible en édition limitée (6.000 exemplaires), cette "Schaerbeekse Kriek à l’Ancienne" est une bière au lambic aux tonalités fruitées. "Nous laissons macérer les cerises de Schaarbeek entières pendant environ six mois dans du jeune lambic pour arriver un ratio de 240 grammes de fruits par litre de lambic. Le lambic à la griotte est ensuite mélangé avec du lambic ayant mûri dans des fûts de Pinot Noir et de Bourgogne. Dès que la bouteille est scellée, la refermentation commence", explique Anthony Martin, président de la brasserie.

La brasserie Timmermans, située à Itterbeek (commune de Dilbeek), se targue d’être "la plus ancienne brasserie de lambic du monde", et fête d’ailleurs cette année son 320e anniversaire.

Une artiste schaerbeekoise

Le design de la bouteille est signé par Lauranne van Naemen, une artiste "du cru". Cette Schaerbeekoise a réalisé au bic bleu des motifs inspirés des cuves, des techniques brassicoles et de la brasserie dilbeekoise.

© D.R.

© D.R.

Une partie des bénéfices de la bière sera reversée aux Bûûmplanters, "un projet qui soutient la plantation de griottiers de Schaerbeek et d'autres arbres fruitiers dans des écoles et des centres de soins résidentiels". Cette association a notamment permis de brasser l’année dernière, en édition ultra-limitée, une bière schaerbeekoise aux griottes produites chez des particuliers de Schaerbeek.