Le procès de l'ancien député Christian Van Eyken et de son épouse Sylvia Boigelot pour sabotage informatique et destruction de biens d'utilité publique débutera mercredi après-midi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. La chambre du conseil avait décidé, le 30 janvier 2020, de renvoyer les époux devant le tribunal correctionnel. Ces derniers avaient interjeté appel mais se sont ensuite désistés. Christian Van Eyken et Sylvia Boigelot devront répondre de destruction d'une pièce à conviction et de matériel informatique, commise lors d'une consultation de leur dossier - celui de l'assassinat de Marc Dellea - au greffe correctionnel du tribunal de première instance de Bruxelles, pendant l'été 2018.

Il est question de la destruction d'un lecteur DVD et d'un DVD contenant des images de caméra de vidéo-surveillance sur lesquelles le couple avait été identifié.

Le parquet de Bruxelles avait décidé d'ouvrir une enquête au mois d'août 2018. Un juge d'instruction avait été saisi du chef de sabotage informatique et destruction de biens d'utilité publique afin de déterminer les circonstances précises des faits.

Au cours de l'instruction, il est apparu que cette destruction du DVD et de son lecteur pouvait avoir un caractère intentionnel. Le juge d'instruction avait ensuite inculpé, en novembre 2018, Christian Van Eyken et Sylvia Boigelot.

L'ancien député francophone au Parlement flamand et son épouse étaient alors prévenus devant le tribunal correctionnel pour avoir assassiné Marc Dellea, l'ancien compagnon de cette dernière, en juillet 2014. En septembre 2019, le tribunal les avait reconnus coupables et condamnés à 23 ans de prison. En février dernier, la cour d'appel a confirmé le jugement et a aggravé la peine, qui est passée à 27 ans de prison pour les époux.