Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné vendredi une Bruxelloise à trois ans de prison et à une amende de 800 euros pour une série de vols commis entre décembre 2019 et juin 2021 dans les maisons où elle travaillait comme femme de ménage.

La prévenue opérait à chaque fois de la même manière à savoir s'inscrire dans une petite agence d'intérim et attendre d'être appelée en remplacement d'une autre femme de ménage. Une fois dans la place, elle se mettait alors en quête, selon le tribunal, de bijoux et autres objets de valeurs avant de disparaître dans la nature.
L'intéressée, qui nie les faits, se serait ainsi rendue coupable d'au moins huit vols commis dans des habitations à Bruxelles et dans les environs. Elle aurait ainsi dérobé plusieurs montres de luxe pour un montant de 40.000 euros dans une maison et pour 160.000 euros de bijoux dans une autre.