Brulabo, le Laboratoire intercommunal bruxellois de chimie et de bactériologie a dressé le bilan de ses actions en 2019 dans son rapport annuel, détaillé par la RTBF cet après-midi.

Parmi les éléments les plus relevants, Brulabo indique avoir fait fermer provisoirement 17 établissements “en raison d’un risque imminent pour la santé du consommateur. Trois de ces établissements on fait l’objet d’un arrêté du bourgmestre.”

Brulabo a également mis “hors d’usage des lots de denrées alimentaires déclarées nuisibles dans 93 établissements bruxellois des lots de denrées alimentaires. Dans la plupart des cas, la date limite de consommation était dépassée, la température de conservation était inadéquate, les emballages abîmés ou les agents n’ont trouvé aucune traçabilité des produits.” Au total environ 3.026 kg de denrées alimentaires ont été mises hors d’usage, soit près de trois tonnes !

Par ailleurs, 83 constats de non-conformité ont été établis dans des établissements installés sur le territoire régional, “le plus souvent pour cause d’hygiène insuffisante, d’absence d’autocontrôle ou de mauvaises conditions de conservation des denrées”, note encore Brulabo dans son rapport annuel 2019.

Brulabo a, enfin, dressé 155 procès-verbaux d’infraction. Parmi les plus soucis les plus récurrents, Brulabo a pointé à 12 reprises la présence non autorisée de sulfite dans de la viande hachée, à sept reprises la présence de Salmonella en nombre trop élevé dans de la viande de volaille et de la viande de bœuf.