Le festival " En ville! " a ouvert ses portes ce jeudi 7 octobre. Au total, 17 films documentaires seront présentés dans 10 lieux. " Le festival En Ville! a deux spécificités, explique la porte-parole du festival Léa Vromman, un fil rouge sur la notion de territoire et des personnes qui y habitent, et le thème de cette année qui porte sur les frontières. " Le festival En Ville! est avant tout un moment de rencontre, d’abord entre un public (initié ou non au film documentaire), des artistes, des réalisateurs.

Mais ce n’est pas tout. La programmation propose également des activités en dehors des visionnages, comme une visite guidée féministe, une conférence autour de la gentrification ou encore une master classe. " Le festival veut témoigner de la réalité qu’on appréhende parfois toutes et tous " explique Léa Vromman, c’est pourquoi il investit plusieurs quartiers de Bruxelles, du cinéma Palace au Pianofabriek en passant par la place Flagey.

Le festival En Ville!, c’est un festival engagé " mais pas militant " explique Léa Vromman. " Mais la question du territoire est politique. Ça pose la question des personnes qui sortent du lot, qui sont exclues, c’est important d’amener ces sujets sur la table. "

Le festival En Ville! se veut avant tout démocratique et inclusif, notamment en proposant des prix abordables. 25 euros pour cinq séances au tarif réduit (qui comprend pléthores de critères) et 30 au prix plein. Le ticket individuel, lui, se vend à six ou huit euros.