Bruxelles

La famille voulait organiser une marche le lendemain de l'enterrement, mais elle entrée sa demande trop tard.

La famille et les proches de Dimitri Franck organisent un sit-in mercredi 13 novembre à 13 h 30 devant le palais de justice de Bruxelles. "Nous avons fait une demande auprès de la police de Schaerbeek (commune dont Dimitri Franck est originaire, NdlR) pour organiser une marche mais cela n’a pas été accordé, indique Betty, la mère de Dimitri. Il faut s’y prendre à l’avance, au moins 10 jours entre la demande et la marche. Nous allons faire la demande pour qu’elle ait quand même lieu plus tard."

Et de poursuivre : "Je pense que la police a peur que cela dégénère mais ce que nous voulons c’est juste une marche silencieuse pour Dimitri."

Pour mémoire, Dimitri Franck, âgé de 19 ans, a été tué à Laeken dans la nuit de vendredi à samedi. L’auteur des faits, Mourad, s’est rendu à la police et est inculpé pour meurtre. La nuit de sa mort, le jeune homme aurait reçu un appel pendant une fête de mariage où il était avec sa mère et sa sœur et serait monté dans une voiture avec trois autres personnes. Dimitri et Mourad se seraient disputés à propos d’une casquette d’une valeur de 150 euros. Mourad aurait accusé Dimitri de lui avoir volé. Le ton serait monté.

À partir de là, les versions divergent. Selon les proches de Mourad, le couteau serait tombé de la poche de la victime et l’aurait blessé mortellement par accident. Selon les proches de Dimitri, ce n’est pas la réalité, le mis en examen aurait poignardé la victime. L’enquête devra éclaircir les circonstances de la mort de Dimitri. Le jeune homme sera enterré vendredi 15 novembre à Schaerbeek.