Bruxelles

Une étude scientifique a révélé la présence d'une nouvelle espèce de chauve-souris et la haute valeur scientifique et naturelle du site.

Ce jeudi 7 février, à l'initiative de la ministre de l'Environnement Céline Fremault (CDH), le gouvernement bruxellois a approuvé l'extension de l'arrêté du 24 septembre 2015 concernant le site Natura 2000 "Zones boisées et ouvertes du Sud de la Région bruxelloise" à 13 hectares du plateau Engeland. Les raisons de cette modification: la haute valeur scientifique et naturelle ainsi que la structure géomorphologique unique du site. Une étude scientifique a aussi révélé la présence d'une nouvelle espèce de chauve-souris, le Vespertilion à oreilles échancrées.

Le réseau Natura 2000 est un vaste ensemble de sites désignés au sein de chaque Etat membre de l’Union européenne. Son objectif est de préserver et de conserver la faune et la flore exceptionnelles et fragiles qui y vivent, tout en intégrant les préoccupations socio-économiques locales.

À Bruxelles, ces sites totalisent une superficie de 2 375 hectares, répartis en trois Zones Spéciales de Conservation: La forêt de Soignes avec les lisières et domaines boisés avoisinants et la vallée de la Woluwe, les zones boisées et ouvertes au sud de la Région bruxelloise. Et enfin, les zones boisées et les zones humides de la vallée du Molenbeek au nord-ouest de la Région bruxelloise.

La loi précise que « Le Gouvernement peut à tout moment revoir tout ou une partie des prescriptions littérales et cartographique de l’arrêté de désignation en fonction de l’évolution des connaissances scientifiques, des techniques de gestion ou de l’évolution de l’état de conservation des habitats naturels et des espèces présents sur le site Natura 2000 ». Cet article précise aussi que cette révision ne peut en aucun cas induire une réduction de la superficie Natura 2000.

Site semi-naturel traversé par la Promenade verte, le plateau Engeland est une zone de connexion entre plusieurs espaces verts: e Kinsendael-Kriekenput-Keyembempt et le complexe formé par les bois de Verrewinkel et du Buysdelle, ainsi que le plateau du Kauwberg. Cette zone est d'une grande importance pour le maillage vert.

« En réalisant cette extension, nous serons les seuls en Europe à étendre, de notre propre initiative, le réseau Natura 2000. Cette extension, même si elle est symbolique à l’échelle de l’Europe, témoigne d’une réelle volonté des autorités bruxelloises à protéger son patrimoine naturelle », explique Céline Fremault. « La Nature est un bien commun qui doit être préservé. Au travers cette mesure, c’est plus de 13ha de prairies de l’Institut Pasteur qui seront dorénavant protégées ! »