"Nous poursuivons notre politique de protection et de mise en valeur de l'Art Nouveau à Bruxelles. Raphaël Evaldre est l'un des plus célèbres maîtres-verriers de l'Art Nouveau, il travaillait étroitement avec Victor Horta. Sa maison, construite en 1929 dans un style Art Déco, est particulièrement bien conservée à l'intérieur. C'est pour s'assurer de cette conservation à l'avenir que nous classons aujourd'hui ce bien remarquable", a commenté jeudi, dans un communiqué, le secrétaire d'Etat en charge de la protection du patrimoine, Pascal Smet (Vooruit - one.brussels).

La maison Evaldre doit son caractère unique notamment à son bow-window orné d'un fenestrage d'inspiration Art Nouveau ainsi qu'à la verrière zénithale qui éclairait l'atelier de l'artiste.

L'influence du maître-verrier sur la façade et l'organisation des espaces est marquante, avec la présence importante de vitrages ornementés, mais aussi par la disposition de la verrière. Cette maison possède donc un caractère "hybride" entre l'Art Nouveau, déjà passé de mode, et l'Art Déco, en vogue à cette époque.

Très bien conservée jusqu'à aujourd'hui, l'intérieur est authentique. Tous les détails y sont encore d'origine: boiseries, portes avec verres, interrupteurs électriques, cache-radiateurs, monte-plat, hotte en verre dans la cuisine-cave.

Selon Pascal Smet, les propriétaires ont introduit une action au Conseil d'État en urgence contre la décision du gouvernement bruxellois d'entamer la procédure de classement. Leurs arguments n'ont pas été suivis par la haute instance.

© D.R.

© D.R.

© D.R.

© D.R.

© D.R.

© D.R.

© D.R.