Bruxelles

L'objectif vise à encourager les particuliers à effectuer des travaux d’isolation et à promouvoir des logements sociaux performants au niveau écologique.

A l'heure où les jeunes descendent dans la rue pour demander aux politiques des mesures fortes en matière de lutte contre le réchauffement climatique, le conseil communal d'Uccle vient d'adopter à l'unanimité, ce jeudi soir, une motion déposée initialement par le groupe Uccle en Avant, rejoint par les autres groupes de l'opposition (DéFI, PS), ainsi que les groupes de la majorité (MR, Ecolo et cdH ) en vue de lutter activement contre le dérèglement climatique et limiter ainsi les conséquences dramatiques pour la planète.

Par cette motion, le conseil communal demande au collège des bourgmestre et échevins de poursuivre la réalisation de l’Agenda local 21 et de ses objectifs transversaux (Plan Nature et Plan d’actions Bilan Carbone), de poursuivre la collaboration avec Sibelga en vue de développer des outils permettant d’engendrer des économies d’énergie tels que les programmes NRClick et Solarclick, de créer une coordination transversale Énergie à l’image de la coordination Eau, de veiller à l’exemplarité des infrastructures communales en matière d’isolation.

L'objectif vise également à encourager les particuliers à effectuer des travaux d’isolation, de promouvoir des logements sociaux performants au niveau écologique et social notamment en prévoyant des budgets pour la rénovation et l’isolation, de sensibiliser les élèves des écoles communales d’Uccle à la question de l’écologie et de l’avenir de la planète notamment en proposant aux établissements une nourriture responsable, locale et durable.

Le conseil demande également aux Gouvernements fédéral et bruxellois à ce que la Belgique rejoigne la Paris Proof Coalition de 8 pays européens les plus ambitieux qui plaident pour une hausse immédiate des objectifs européens de réduction des gaz à effet de serre à l’horizon 2030.

"Aujourd’hui, il devient plus qu’urgent et essentiel de répondre au défi climatique. Et pour cela, une seule solution s’impose : diminuer notre empreinte écologique. En tant que pouvoir public, nous avons une double responsabilité : montrer l’exemple et accompagner, soutenir et travailler avec les citoyen(ne)s dans leurs initiatives. Ce n’est pas le climat que nous devons changer mais bien nos comportements, notamment grâce à la mise en place de politiques structurelles. Le collège a, par ailleurs, choisi d’aller plus loin que la motion. À titre d’exemple, l’Agenda 21 sera réactualisé”, commente Maëlle De Brouwer (Ecolo), Échevine du Climat d’Uccle, qui espère également que d’autres communes bruxelloises entreprendront la même démarche.