Ce jeudi 29 avril se tient la Journée européenne de la solidarité entre les générations. A cette occasion, le service des Seniors de la Commune d’Uccle ouvre un centre d’appel temporaire pour permettre au public de s’informer sur trois thématiques liant les générations : le logement, le vivre ensemble et la vie après le Covid-19.

Cette ligne intergénérationnelle, accessible au 02 348 68 89, permettra de dialoguer avec une dizaine d’experts issus d’ASBL spécialisées ou des milieux académiques.

La Journée intergénérationnelle sera découpée en trois tranches horaires thématiques. Le logement, de 9h à 11h, afin de savoir comment ouvrir son habitation à un jeune, transformer son habitation pour accueillir un senior,quelles règles urbanistiques s’appliquent, quel impact sur la pension ou les impôts, etc.

Le vivre ensemble, de 11h à 13h, pour tout savoir sur le bénévolat intergénérationnel (aider les seniors, aider les plus jeunes), témoigner sur les stéréotypes et s’informer sur les discriminations envers les aînés, vivre sa relation de grand-parent (contexte juridique, contexte familial), etc.

Et afin, la vie après le Covid, de 14h à 16h, afin d'apprendre à retisser les liens brisés par la pandémie, se reconstruire mentalement.

Une dizaine d’experts au bout de la ligne

Pour cette journée d’information, le service des Seniors s’est assuré la collaboration d’experts issus de multiples horizons. A l’autre bout de la ligne, répondront aux appels des Ucclois les ASBL ou spécialistes suivants : 1 Toit 2 Âges, CECO Home Sharing, le Professeur Nicolas Bernard (Université Saint-Louis - Bruxelles), Bras Dessus Bras Dessous, la Croix Rouge, Duo for a Job, Hamac, Entr’âges, Écoute séniors. Les services Urbanisme, de Médiation sociale et le Centre de santé de la Commune d’Uccle participent également à la journée.

"La pandémie a eu pour effet de creuser encore un peu plus le fossé entre les générations. Il est temps de renouer le fil entre tous les âges. C’est le but de cette journée spéciale : répondre concrètement aux questions aussi bien des aînés que des plus jeunes car, l’intergénérationnel, ça fonctionne dans les deux sens !", conclut François Lambert-Limbosch, échevin de l’Action sociale et des Seniors à la Commune d’Uccle.