Bruxelles Une société privée s’est trompée lors de l’installation d’un horodateur. Au grand dam des riverains qui vont lancer une pétition.

"On va dégager ça à coup de cric ! On ne va pas laisser la situation en l’état ! C’est scandaleux !", insiste ce mercredi Arnaud, qui s’étrangle presque de colère à la vue de d’un horodateur installé au croisement des rues du Framboisier et Beau séjour, à Uccle. L’horodateur suscitant une réaction aussi vive de cet habitant du quartier a la particularité de se trouver à un mètre du trottoir, c’est-à-dire en pleine rue.

Depuis son installation il y a quelques jours, laquelle s’explique par une erreur d’une société privée, l’appareil ne laisse en tout cas personne indifférent dans le quartier. Les réactions oscillent entre franche rigolade, incompréhension et colère.

Pour Thierry, qui travaille dans le coin, la situation est tellement insolite qu’il vaut mieux la prendre avec le sourire. "Je ne sais pas ce qu’il se passe, mais il y a sans doute eu une petite erreur", résume-t-il.

Une réaction qui n’est certainement pas celle de Marie-Odile, Marie et Arnaud, qui habitent tous trois dans la rue Beau séjour. "C’est honteux. Je n’ai pas d’autres mots", lâche Marie-Odile, visiblement sous le choc.

Pour Arnaud, il est en tout cas hors de question de laisser une telle situation en l’état sans réagir. "Je pense lancer une pétition. C’est scandaleux ! On ne peut pas rester sans rien faire. On se parque où désormais ? On perd une place de parking. Je vais donc lancer une pétition", explique ce riverain à Marie-Odile. Celle-ci prend d’ailleurs immédiatement son numéro de téléphone, lui promettant de signer le document.

Du côté de la commune , on reconnaît que l’image de cet horodateur en pleine rue est insolite, expliquant que la société privée aurait évidemment dû attendre que le trottoir soit élargi avant d’installer l’appareil.


Jonathan Biermann (MR):  échevin de la Mobilité et du Stationnement:  "Un manque de communication"

"Il n’y avait pas de place sur le trottoir pour y installer un horodateur. On est donc parvenu à la conclusion que la meilleure solution est d’élargir le trottoir, puis d’y installer l’horodateur. Cela aura deux avantages : sécuriser davantage les piétons sur le trottoir et permettre la création d’une nouvelle place de stationnement. Pour l’instant, ce n’est pas possible de se parquer sur l’espace en question. Il y a eu un manque de communication entre la société choisie et nos services. Du coup, l’horodateur a déjà été installé. Cependant, il suffira de déboulonner l’horodateur quand on élargira les oreilles de trottoir".