Les faits s'étaient déroulés le 14 septembre 2021, lorsque des agents de police étaient venus appréhender l'homme, en séjour illégal, à la demande de l'Office des Étrangers. Le prévenu séjournait en Belgique depuis plusieurs années sans permis de séjour valable et devait être emmené en centre fermé avant son rapatriement vers la Turquie.

En voyant arriver les forces de l'ordre, le quadragénaire avait pris la fuite. Les policiers avaient ensuite essayé de le menotter, mais cela ne s'était pas déroulé sans heurts. L'homme de 44 ans avait commencé à frapper et à donner des coups de pied aux officiers, jusqu'à ce qu'il soit finalement maîtrisé.

Le parquet avait requis une peine de 20 mois de prison mais la défense avait pour sa part plaidé une certaine clémence. "Mon client avait fui la Turquie à cause de la situation des kurdes dans le pays", a expliqué son avocat. "Il craignait que s'il était rapatrié en Turquie, il y serait poursuivi. C'est pour cela qu'il a essayé de lutter par tous les moyens contre son arrestation. Nous demandons une application indulgente du droit pénal."

Le tribunal s'est finalement montré moins sévère que le ministère public et a condamné le quadragénaire à un an de prison et 800 euros d'amende.