Un accord de principe en ce sens a été donné ce mercredi par le bureau du Parlement bruxellois.

Suite aux polémiques de ces dernières semaines concernant les soupçons de fraudes aux cartes carburant et l'envoi, dans certains circonstances, de déchets triés vers l'incinérateur de Neder-Over-Heembeek, un audit de l'Agence Bruxelles-Propreté (ABP) sera réalisé par la Cour des comptes. C'est ce qu'a annoncé le député bruxellois Vincent De Wolf (MR) sur Twitter ce mercredi.

Lors de la réunion du bureau élargi du Parlement bruxellois ce jeudi midi, il a été demandé de mandater la Cour des Comptes pour réaliser un audit, détaille le député Ecolo Arnaud Pinxteren. "Un accord de principe a été trouvé à ce sujet. La commission Environnement sera chargée d'en réaliser les contours a priori mardi prochain. Je me réjouis car la transparence de l'ABP est la meilleure garantie pour la qualité du service public et le respect de ses travailleurs", a commenté l'écologiste.

Souvenez-vous, en octobre dernier, Ecolo et le MR avaient demandé la mise sur pied d'une commission spéciale chargée d'examiner la gestion de l'ABP, après avoir constaté qu'il arrivait que les déchets triés soient tous dirigés vers l'incinérateur.Selon la secrétaire d'Etat à la Propreté, Fadila Laanan (PS), ces tournées de rattrapage, dûes à des problèmes lors des collectes, étaient très limitées.

Mi-novembre, Fadila Laanan avait annoncé qu’elle commanderait "une analyse externe des structures de l’Agence Bruxelles-Propreté (ABP) en vue d’en moderniser le fonctionnement” . Une demande qui s’apparentait déjà à un audit, selon Arnaud Pinxteren.