Bruxelles

Échevin de la Mobilité de 2006 à 2012, le conseiller communal Jef Van Damme (SPA), aujourd’hui dans l’opposition, suit avec une attention toute particulière les réalisations en terme de mobilité de l’actuelle majorité MR-CDH-Écolo. Alors que le collège molenbeekois entame bientôt la seconde moitié de la législature, le socialiste néerlandophone dresse un bilan détaillé de mi-mandat. "Le bilan n’est pas mauvais. Il est désastreux car inexistant", résume Jef Van Damme.

"La commune n’arrive même pas à réaliser ses objectifs les plus basiques, qui ont été prévus dans la déclaration de politique générale (DPG). Comme par exemple : présenter un nouveau plan communal de mobilité (PCM), quasi prêt à mon départ", explique le conseiller communal. Selon lui, le collège manque même à ses obligations légales, en n’incitant pas les entreprises situées à Molenbeek à se déplacer davantage de manière écologique. "Finalement, il n’y a aucune ambition ou proposition innovante, aucun nouveau projet d’aménagement d’espace public ou de gestion de l’actuel espace public. Mais une mauvaise gestion de la place communale, un NON à un piétonnier chaussée de Gand, et aucun aménagement en vue pour la place des Étangs Noirs et la place devant le métro Beekkant", indique celui qui est aussi chef de groupe au Parlement bruxellois.

Que ce soit en matière de stationnement (pas de nouveaux parkings souterrains, pas d’efforts visant à permettre aux riverains de profiter des parkings existants), en politique vélo (une seule nouvelle piste cyclable aménagée… et initiée sous l’ancienne législature…), ou de sécurité routière (problèmes persistants place communale), Jef Van Damme délivre un 0/10 à la majorité dans son bilan Mobilité de mi-mandat. "Malgré la présence de trois échevins verts au collège, et malgré certains objectifs clairs dans la DPG, force est de constater que la commune n’a quasi rien réalisé au niveau de la mobilité en trois ans", conclut-il.

"On a surtout dû pallier les erreurs de l’ancien échevin de la Mobilité Jef Van Damme ! Il est habitué à foncer sans se donner la peine d’écouter les habitants ! C’est une erreur que la majorité actuelle ne commet pas !", a réagi, de son côté, le cabinet de la bourgmestre, Françoise Schepmans (MR).