C'est une interpellation pour le moins incongrue, à laquelle ont dû procéder, l’après-midi du samedi 14 novembre, les services de la zone de police Bruxelles Capitale Ixelles. 

Requis avenue Louise à Ixelles pour un cambriolage en cours, les effectifs bouclent le quartier pour empêcher le malfrat de prendre la fuite. Ce dernier sera arrêté par une patrouille de la brigade anti agressions dans la cour arrière du bâtiment cambriolé, à savoir un bureau de profession libérale. 

Jusqu'ici, rien de forcément étonnant dans le quotidien de nos forces de l'ordre. Sauf que l’homme en question a été arrêté... chaussettes sur les mains ! 

En effet, A.N. avait ôté les chaussettes de ses pieds afin de s’en faire des gants de fortune voués à masquer ses empreintes digitales et, dès lors, son identité. L’homme était également détenteur d’un pied de biche qu’il tenait encore à la main lors de son interpellation, précise encore la police de la zone.

"Du cambriolage opéré avec effraction, le suspect a emporté un ordinateur portable ainsi qu’un écran de télévision qu’il a arraché du support mural sur lequel il se trouvait (télévision vraisemblablement inutilisable depuis) tous deux abandonnés à proximité du bâtiment visité le temps que le suspect aille chercher son véhicule pour les embarquer."

Une centaine d'objets d'origine douteuse au domicile du suspect

Lors de la fouille du suspect, sera retrouvée la clé de sa Golf VW stationnée plus loin sur la voie publique, saisie judiciairement, dans laquelle les policiers trouveront des objets d’origine douteuse (le contenu d’un portefeuille volé quelques jours plus tôt dans un établissement de soins de la région bruxelloise - vol que le suspect reconnaîtra lors de son audition par les services de police -, 7 GPS, 26 DVD, 2 jeux vidéo) ainsi que du matériel utilisé pour commettre des effractions. On parle de paires de gants, de plusieurs tournevis, pinces, couteau, cutter, lampe de poche.

© POLBRU

Lors de la perquisition effectuée à son domicile situé à Laeken, les policiers mettront la main sur pas loin d’une centaine d’objets d’origine également douteuse, dissimulés dans la cave du suspect. Il y sera également retrouvé un gilet pare-balles, 3 tableaux, une bonne vingtaine d’ordinateurs portables, 15 claviers d’ordinateur, 2 GPS supplémentaires, une vingtaine de montres de marques diverses, etc.

Lors de son audition, le suspect, qui est déjà connu des services de police pour 56 faits judicaires dont 29 faits de vols qualifiés, a reconnu l’ensemble des faits portés à sa charge. Il a été mis à la disposition du parquet de Bruxelles qui a saisi le juge d’instruction. Ce dernier l'a placé sous mandat d’arrêt.