Un conducteur de tram privé de permis de conduire et déjà condamné des dizaines de fois pour infractions routières est toujours actif à la Stib, rapporte mardi Het Laatste Nieuws. 

Une enquête interne a été ouverte au sein de la société bruxelloise de transports, a-t-elle fait savoir à Belga. Les faits ont été mis au jour lundi lorsqu'un juge de Hal a condamné à nouveau le chauffeur, qui refusait pour la 8e fois de rendre son permis. Il avait déjà été condamné à 50 reprises, notamment pour des limitations de vitesse non respectées.

"Cet homme est un incorrigible récidiviste", estime le juge Johan Van Laethem. Il trouve effrayant que le détenteur d'un tel passif puisse se retrouver tous les jours sur les routes au service de la Stib.

Une enquête interne a été ouverte à la Stib et le ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet suit le dossier.

"A l'embauche, les collaborateurs de Stib doivent remettre un certificat de bonne vie et mœurs. Pour la suite, le contrat de travail implique une relation de confiance, où le collaborateur condamné prévient son employeur", explique une porte-parole de la société de transports.