Bruxelles Un deuxième bar à chats bruxellois vient d’ouvrir dans le cadre exceptionnel de l’Ultieme Hallucinatie. À découvrir !

Quatre mois à peine après l’ouverture du premier bar à chats bruxellois, un second établissement où l’on peut caresser les félins vient d’ouvrir dans un cadre unique : le premier étage du restaurant De Ultieme Hallucinatie, un hôtel de maître du XIXe rénové par l’architecte Paul Hamesse dans le style Art nouveau géométrique.

"J’ai toujours adoré les chats et j’en ai toujours eu jusqu’au jour où j’ai habité en appartement avec mon mari. De plus en plus de gens vivent dans de petits espaces où il n’est pas possible d’avoir des animaux. Les bars à chats permettent aux gens d’avoir un contact avec les animaux sans devoir supporter les contraintes et charges que cela entraîne", résume Rubenia Timmerman, initiatrice du MangaKat Café.

En tout, six chats dénommés Yomi, Yuki, Sophie, Luz, Lord et Domingo se baladent librement dans ce café à la déco rétro mais lumineuse et chaleureuse. Tous issus de refuges, ils ne seront pas adoptables, prévient déjà la maîtresse des lieux : "Les chats sont des résidents permanents. Ils sont super heureux depuis qu’ils sont arrivés ici. C’est leur foyer !"

Très câlines , les six boules de poils ont tendance à venir se frotter à vos jambes. Une pièce leur est cependant réservée si elles souhaitent s’isoler, manger ou se reposer. Et comme les chats ne sont pas des jouets, quelques règles simples sont imposées aux visiteurs : interdiction de nourrir les chats, d’interrompre leur sommeil, d’amener des animaux extérieurs, de faire des photos avec flash, etc.

Férue de mangas, Rubenia Timmerman a combiné ses deux passions en un lieu unique puisque le bar à chats fait aussi office de salon de lecture. Les amateurs de bandes dessinées japonaises peuvent se servir librement dans la bibliothèque et bouquiner confortablement dans les fauteuils.

Quant à la carte, elle se veut raffinée avec un très grand choix de thés fournis par la Septième Tasse, des alcools soigneusement sélectionnés et des spécialités japonaises telles que les mochis ou du whisky Hibiki 12 ans d’âge. Des quiches et des Tartes de Françoise sont prévues en cas de petits creux.


En savoir plusMangaKat Café
316, rue Royale - Vendredi et samedi de 18 h à 23 h - www.mangakatcafe.com