Quentin van den Hove (Open VLD) a prêté serment mercredi soir en tant qu'échevin devant le conseil communal de Schaerbeek. Il hérite des compétences de la Population, de l'État civil, du Protocole, des Cultes et des Relations internationales. Il devient de la sorte le deuxième échevin néerlandophone de la commune bruxelloise dont le collège compte déjà dans ses rangs Adelheid Byttebier (Groen).

Cette prestation de serment met fin à un feuilleton né après l'élection de Sadik Köksal au parlement bruxellois sur la liste Défi. Les règles du parti amarante ne permettant pas de cumuler un mandat parlementaire et une fonction exécutive locale, des tractations ont eu lieu sous l'égide de Bernard Clerfayt, ministre bruxellois et bourgmestre empêché, afin de lui trouver un successeur. Une entreprise compliquée car, depuis le départ de deux conseillers de la Liste du Bourgmestre pour le CDH (opposition), la majorité schaerbeekoise est passée de 27 à 25 sièges sur 47.

Après des discussions infructueuses avec le CDH, la Liste du Bourgmestre s'est tournée vers le MR mais les négociations ont tourné court et entraîné des dissensions au sein du MR local, l'un de ses trois mandataires, Georges Verzin, préférant quitter le parti.

M. Van den Hove avait été élu sur la Liste du Bourgmestre en 2018. Il siège au conseil communal depuis 2012. "Je suis particulièrement heureux de collaborer à la renaissance schaerbeekoise. Schaerbeek est en plein essor. L'Open VLD travaille depuis huit ans avec le bourgmestre et la majorité à cette aventure. Avec cette entrée dans le collège, nous passons à la vitesse supérieure", a-t-il déclaré.