Selon le quotidien flamand, vers 4h du matin, l'homme âgé de 35 ans, originaire de Willebroek (province d'Anvers) avait positionné une échelle pour escalader les murs anti-bruit. Il s'est ensuite donné la mort, avec sa fille dans ses bras. C'est un travailleur qui a découvert les deux corps et contacté les services de secours.

Le parquet est sur place. Une instruction a été ouverte pour meurtre.

Une lettre d'adieu

La police est à la recherche de témoins qui auraient pu remarquer quelque chose de particulier sur le ring de Bruxelles. L'analyse des caméras de surveillance est en cours. Des analyses toxicologiques doivent également être menées. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme aurait agi seul, écrit Het Nieuwsblad.

Une lettre d'adieu a été découverte au domicile du père. Lundi, la mère de la petite fille l'avait signalé à la police car elle craignait que son ex-compagnon s'en prenne à leur enfant. Le parquet d'Anvers l'avait immédiatement auditionné, mais il n'y avait pas assez d'éléments pour croire qu'il allait effectivement passer à l'acte. Il avait donc été relâché.