Les habitants du quartier Bockstael ne manquent pas d’ambition. Après avoir lancé avec succès la fête du petit pois et un potager collectif en juillet, les Laekenois s’apprêtent à réaliser un kiosque à graines. 

Le concept, très créatif, vise à promouvoir l’agriculture urbaine et atteindre les 30 % de production propre, dans le cadre de la campagne régionale Good Food.

"Au cours de nos activités, nous avons rencontré beaucoup de gens qui se montraient très intéressés par la culture du légume mais manquaient de connaissances dans le domaine", explique Nicodème Lonfils, le maître maraîcher de la bande.

Dans ce contexte, les habitants ont élaboré un moyen simple et efficace afin de répondre aux interrogations des citoyens. "Lors d’un appel à idées, nous avons imaginé un kiosque à graines, qui se présenterait comme un lieu de proximité et de rencontre autour de l’agriculture urbaine. Grâce à un spécialiste subsidié par la Région, les gens repartiraient avec des conseils, des informations et des graines pour commencer à cultiver", indique Carine Pâcques, une riveraine très optimiste quant à l’avenir du projet.

Comme ses camarades, elle remarque un réel engouement des Bruxellois pour la culture à domicile. "Les gens ont envie de mettre à profit tous les espaces dont ils disposent. Sur 1 m2 , il est déjà possible de cultiver neuf variétés, tout en ayant un très bon rendement. Les petits espaces sont aussi plus faciles à gérer", indique-t-elle.

Mais pour réaliser ce projet , les Laekenois ont encore besoin de fonds. Ils ont donc lancé un crowdfunding afin de réunir les 9.000 euros nécessaires à l’achat d’un triporteur électrique et du matériel de construction. Ce montant comprend également le travail des designers chargés de concevoir kiosque.

"Nous aimerions le concrétiser pour 2017 et l’inaugurer en mai-juin", affirme Patrick Balcaen, l’un des initiateurs du projet. Le kiosque devrait ensuite voyager entre le quartier Bockstael et la porte de Ninove à Molenbeek.