Un des plus emblématiques arbres du parc de Forest fait actuellement l’objet d’une demande d’abattage. Le marronnier situé près de l’avenue Besme a été planté en 1863 et est donc âgé de 158 ans. Il va malheureusement prochainement devoir être abattu.

© Pauline Schumacker

Une riveraine a constaté que des barrières avaient été placées autour du marronnier. Elle s’oppose à son abattage. "Il est clair qu'il y a ici un plan qui va finalement détruire un patrimoine naturel que nous ne pourrons jamais récupérer", déplore Natalia, qui a envoyé un courrier aux autorités communales. "Cet arbre est l'âme de ce parc et un monument pour notre ville et vous avez la responsabilité de tout faire pour le sauver plutôt que de l’abattre."

© Pauline Schumacker

La riveraine pointe du doigt un futur projet de la Stib qui justifierait l’abattage de cet arbre mais renseignements pris, il n’en est rien. Le marronnier est malade et doit être abattu par sécurité. "L’abattage n’a rien à voir avec un quelconque projet de la Stib. Le marronnier est attaqué par le Cameraria orhidella, soit un petit papillon qui est présent depuis plusieurs années sur tous les marronniers. Cette attaque affaiblit l’arbre et entraîne un dépérissement du marronnier", explique Estelle Toscanucci, la porte-parole de la commune de Forest.

De plus l’arbre du parc est atteint par plusieurs champignons lignivores. "Ce cumul incurable et qui n’a rien avoir avec une éventuelle mauvaise gestion ne laisse pas d’autre choix que d’envisager son abattage. Une demande de permis d’abattage est bien en cours. L’arbre est actuellement entouré de barrières afin de sécuriser son accès", conclut Estelle Toscanucci.

© Pauline Schumacker