Au croisement entre la rue des Fruits et le boulevard Sylvain Dupuis, vous trouverez 2 750 mètres carrés de terrain. Un espace communal laissé en friche "au moins depuis 20 ans" selon Martine Steenhouwer, trésorière de l’association " Parcel les".

"C’est l’un des derniers reliquats de ruralité du quartier." Le conseiller communal MR Gaëtan Van Goidsenhoven se réjouissait de voir ce bout de verdure réaménagé depuis octobre par l’ASBL. Aujourd’hui, il s’inquiète de voir les plans de l’association rasés par un projet communal de logements sociaux sur le site.

Au moins 3 ans

"Pour le moment nous sommes occupés à aménager et défricher le terrain. Après, nous commencerons nos activités", explique Martine Steenhouwer. Avec un poulailler, des arbres fruitiers ou encore un espace potager, l’ASBL veut implanter un "jardin forêt" et "créer du lien entre les riverains".

Le projet est soutenu par Bruxelles Environnement et par la commune. Pourtant, l’ASBL n’a pu signer qu’une convention d’occupation pour trois ans. Pour Martine Steenhouwer, ce délai est déjà "un bon départ", même si elle "espère que le projet pourra se poursuivre plus longtemps".

Des logements sociaux : pas pour tout de suite

Côté commune, on rappelle que le projet de logements est simplement "possible" et que rien n’a encore été lancé. Gaëtan Van Goidsenhoven s’inquiète tout de même de la "disparition des espaces verts", de la "densification qui dégrade le cadre de vie des riverains", et de la "bétonisation qui empêche l’écoulement des eaux".

Alain Kestemont, échevin en charge des Permis d’urbanisme, rappelle que la commune "est en tension pour les demandes de logements sociaux". Il se veut toutefois rassurant sur l’aspect "inondation" et assure "exiger lors de chaque projet que soit conservé un maximum de zones perméables".

Maël Duchemin