La brigade de sécurisation des transports en commun de la zone de police Bruxelles-Ouest a neutralisé, lundi peu avant 15 h, un individu armé d’un couteau dans la station de métro Gare de l’Ouest à Molenbeek-Saint-Jean.

Caroline Vervaet, porte-parole de la zone de police Ouest, nous a confirmé qu’il s’agissait d’un différend d’ordre privé, excluant, de ce fait, la piste terroriste.

Selon nos informations, une femme aurait été agressée par son ex-compagnon dans une rame de métro.

Contactée par nos confrères de BX1, la bourgmestre de Molenbeek, Catherine Moureaux, a informé que la femme avait été grièvement blessée. Plusieurs personnes sont intervenues pour stopper l’agresseur. Celui-ci, dans sa fuite, aurait bousculé une femme enceinte. Des jeunes l’ont ensuite immobilisé dans l’attente de l’arrivée de la police.

Malika était sur place, devant l’entrée de la Gare de l’Ouest, avec ses enfants, lorsque les victimes ont été prises en charge. "J’ai vu deux femmes transportées sur des brancards. La première avait une blessure importante au cou et du sang sur le visage. Elle avait aussi des bandages sur les doigts comme si elle se les était fait sectionner. La deuxième était enveloppée dans un drap jusqu’au cou. Elle était inconsciente. C’était vraiment horrible, il y avait du sang partout. Mes enfants sont très choqués."

© IPM Graphics

D’autres témoignages semblaient confirmer que l’homme aurait entaillé les mains de sa compagne.

L’enquête a été reprise par la Direction de la police des chemins de fer de la police fédérale. Le parquet de Bruxelles s’est saisi de l’enquête.

La circulation du métro et celle du tram 82 ont été provisoirement stoppées.

© Bernard Demoulin