Bruxelles L’événement organisé par la Région avait pour but de faire connaître les endroits de la capitale où le réseau internet est gratuit.

Plus que jamais, la volonté régionale en matière de transition numérique est de rendre l’accès à internet gratuit dans tous les lieux publics de la capitale, à travers son service Wifi Urbizone déjà présent dans de nombreux lieux. Ce réseau permet aux familles et riverains qui n’ont pas, ou peu, accès à l’internet d’en bénéficier gratuitement, mais aussi aux visiteurs étrangers d’éviter des frais de roaming.

Pour faire connaître les 66 bornes actuellement installées dans l’espace public, la secrétaire d’État en charge de la Transition numérique Bianca Debaets (CD&V) s’est emparée du phénomène du moment en organisant ce mercredi une chasse… aux Pokemon. "L’idée de cette chasse est de rappeler que la Région dispose de plusieurs endroits où le Wifi est gratuit, a commenté Tony De Coux, responsable communication au CIRB (Centre d’Informatique pour la Région Bruxelloise). Le périmètre de chasse est compris entre la Bourse, la place Royale, la place Rogier, mais aussi à la place Flagey".

Sur le coup de midi, une cinquantaine de chasseurs aguerris ont bravé la pluie pour se réunir devant les marches de la Bourse, point de départ de la chasse aux petites bestioles de Nintendo. "On est venu de Grimbergen spécialement pour l’événement", explique Valérie, déguisée en Cendrillon dans le but de remporter un powerbank, à savoir un appareil électronique mobile qui permet de ne jamais être à cours de batterie. "Quand j’étais petite, je suivais les Pokemon à la télé. Le fait de jouer à ça aujourd’hui me replonge en enfance", explique cette néerlandophone, qui s’évertue à attraper un "Magicarpe".

De son côté, Seppe, 23 ans, salue l’initiative de la Région. "C’est original d’organiser une chasse aux Pokemon pour faire connaître les endroits où l’accès à internet est gratuit, explique-t-il. J’étais présent à la chasse qui s’est déroulée à Anvers la semaine dernière et qui a rameuté 1.000 personnes. Aujourd’hui nous sommes moins nombreux à cause de la météo".

Cette journée s’inscrivait donc dans la volonté de la Région bruxelloise de faire de la capitale de l’Europe une Smart City. "L’accès à internet sans fil est aujourd’hui indispensable pour toutes celles et ceux qui vivent, travaillent ou sont de passage à Bruxelles", a précisé la secrétaire d’État Bianca Debaets. Sur le portail smartcity.brussels, tout le monde peut voter pour ses endroits préférés comme prochaines lieux à équiper d’un hotspot Urbizone. La liste complète des lieux connectés à Urbizone est également disponible sur ce portail.

Plus d’infos: smartcity.brussels