Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées samedi midi au rond-point Montgomery à Woluwe-Saint-Pierre pour protester contre l’imposition de la zone 30 km/h sur tout le territoire de la région bruxelloise, en vigueur depuis deux semaines. La manifestation avait été autorisée par la commune, selon l’ASBL Mauto Défense, à l’initiative de l’action. "De nombreuses études démontrent qu’imposer des vitesses maximales très basses est néfaste pour l’environnement et augmente sensiblement la consommation", a déclaré Lucien Beckers, de l’association Mauto Défense qui défend les droits des automobilistes et des motards. "Quant à l’amélioration de la sécurité routière, elle est certes souhaitable, mais diminuer sans cesse les vitesses autorisées déresponsabilise et infantilise les bons conducteurs, qui représentent la grande majorité des automobilistes et des motards", a-t-il ajouté.