La loi qui régit actuellement la protection et le bien-être des animaux date de 1986. Le texte est fédéral mais la compétence est passée aux mains des régions en 2014. La Région bruxelloise entend dès lors élaborer son propre Code, plus moderne et à jour avec les réalités actuelles. Outre les chiens et les chats, les nouveaux animaux de compagnies (NAC) comme les serpents, les lézards ou les rongeurs sont de plus en plus populaires.

"Il est essentiel d’en tenir compte et d’accompagner cette évolution pour éviter des dérives et garantir le bien-être des animaux", explique Bernard Clerfayt (Défi), ministre du Bien-être animal. Pour ce faire, le Code wallon inspirera le gouvernement bruxellois, mais pas seulement : la Région entend également prendre en compte l'avis de ses citoyens. Détention, commerce, transport, sanctions en cas de maltraitance : les Bruxellois sont invités à proposer leurs idées en matière de bien-être animal sur le site de la campagne régionale "Donnez-nous votre voix".

Le questionnaire peut être rempli jusqu'à la fin du mois de septembre. Les premiers résultats seront présentés lors de la journée mondiale des animaux le 4 octobre prochain. Quant au nouveau Code, il devrait être adopté en première lecture au deuxième semestre 2022.