La fille des deux Schaerbeekois tués en 2002 annonce la création de la Habiba-Ahmed Foundation.

Ce jeudi 7 mai signe la 18e commémoration du meurtre de Habiba El Hajji et Ahmed Isnasni. En 2002, les deux Schaerbeekois étaient assassinés par un homme d'extrême droite, chez eux rue Vanderlinden. "Ce jour-là, le racisme a frappé la commune de Schaerbeek. Ma famille porte encore ce drame aujourd'hui", confie leur fille Kenza Isnasni.

Elle annonce à cette occasion la création de la Habiba-Ahmed Foundation (HAF) qui aura notamment pour mission de "porter cette mémoire pour les générations futures, de rappeler et honorer une mémoire collective inscrite dans l'histoire de la Belgique au nom de toute une génération de parents ayant sacrifié pour leur descendance qui font aussi la Belgique d'aujourd'hui".

L'année dernière, ce travail de mémoire a poussé des citoyens à entamer des démarches auprès de la commune de Schaerbeek pour renommer une partie de la rue Vanderlinden rue Habiba-Ahmed. Un an plus tard, Kenza Isnasni "déplore la manière dont ce processus fut mené puisqu’une enquête de quartier a été faite sans en avoir informé le comité de citoyens à l’initiative de cette action".

Habituellement, un rassemblement est organisé le 7 mai pour honorer la mémoire de Habiba et Ahmed. En cette période de confinement, leurs proches ont organisé une commémoration digitale via la page Facebook En leur mémoire/In their memory, El Hajji Habiba & Isnani Ahmed.