Bruxelles

L'endroit, inauguré cet après-midi, a pour objectif de soutenir et d'accompagner les familles monoparentales, pas toujours bien informées et soutenues.


A Bruxelles, il y a 63 568 familles monoparentales. Ces familles constituent la seconde forme de ménage la plus répandue dans la capitale. Une situation qui peut tout remettre en question comme l'explique Louise, une maman solo de 39 ans. Séparée depuis deux ans du père de ses enfants âgés de 7 et 11 ans, elle explique " Tout est à réinventé. Des questions qu'on pensait ne plus se poser reviennent 'comment je vais faire financièrement ? Quels sont mes droits ?' Les priorités sont à revoir" Pour mieux répondre à ces questions, soutenir et accompagner les parents solos, deux projets ont été dévoilés ce mercredi après-midi par la Ligue des familles.

Le premier est l’inauguration de la Maison des parents solos. Une inauguration toute fraîche. “Les derniers coups de pinceaux ont eu lieu ce matin !” peut-on entendre. Cette plaisante demeure, située Rue du Stade 21 à Forest, se veut être un lieu d’écoute comme l’explique Noémie Simon, coordinatrice du projet. “Nous voulons informer les parents solos sur les aides sociales, psychologiques et juridiques qu'ils peuvent activer”. Une juriste, une assistante sociale et une psychologue font d’ailleurs partie de l’équipe. La Maison est ouverte 5 jours sur 7. Pour l’instant, deux permanences sont organisées : le mercredi de 9h à 12h30 et le jeudi de 15h à 19h. L’équipe vise une permanence de 30 heures par semaine pour 2020. La maison dispose de trois étages. Des espaces sont consacrés au bureau, d'autres sont des pièces pour que les parents puissent échanger.

"La monoparentalité ne doit pas être un boulevard vers la précarité"

Le deuxième projet est la création d'un site internet bilingue pour les parents solos avec les mêmes objectifs que la Maison des parents solo "sauf que vous pouvez avoir les informations depuis le fond de votre canapé" sourit Sandra Splouchal. C'est ce que compte faire Louise. "Je réside à Scharbeek, je ne pourrais pas tout le temps venir à la Maison. Avec cette plateforme, je souhaite chercher de l'entraide, partager avec d'autres papas et mamans qui sont dans la même situation". Pour Louise, ces deux projets sont symboliques pour les familles monoparentales. "On va enfin reconnaître que cette situation est une réalité".

La ministre de l'Action Sociale de Bruxelles, Céline Frémault, s’est félicitée de ce projet qu'elle a imaginé. “J'ai rencontré beaucoup de mamans issus de tous les milieux sociaux qui étaient perdues, sans repères sur leurs droits. La monoparentalité est l'une des principales causes de paupérisation des femmes à Bruxelles. Elle ne doit pas être un boulevard vers la précarité. J'ai alors voulu agir. J'ai alors sollicité la Ligue des Familles pour mandanter ce projet. C'était la structure la plus compétente sur les questions familiales. Je suis heureuse de savoir que demain, les parents solos vont avoir des réponses à leurs questions”. 

Maison des parents solos, Rue du Stade 21, 1190 Forest 

Site internet : www.parentsolo.brussels