Il se déroulera au rond-point Robert Schuman, au coeur des institutions européennes à Bruxelles. Des représentants des communautés vénézuéliennes et iraniennes ont condamné la décision du président russe Vladimir Poutine d'envahir l'Ukraine. "Poutine n'est pas le peuple russe", a souligné Mehdi Nobari, responsable de l'association Iran-Ref. "Les sanctions seules ne suffiront pas. La communauté internationale doit écouter les demandes des Ukrainiens."

L'association Promote Ukraine appelle à fermer le ciel ukrainien notamment pour assurer la protection des sites nucléaires, à sécuriser les couloirs humanitaires, à élargir l'exclusion du système SWIFT à l'ensemble des banques russes, et à imposer un embargo aux importations de pétrole et gaz russes.

"Ce dont nous avons le plus besoin ce sont des actions qui arrêtent maintenant l'avancée de Poutine, car tous les jours nous perdons des soldats, mais aussi des civils piégés dans les villes, parmi lesquels des femmes et des enfants", a plaidé Maryna Yaroshevych, membre de l'association Promote Ukraine. "Nous ne parlons pas de milliers de places d'accueil mais de millions, ce qui constitue un défi de taille pour l'Europe."

L'application "Leads Ukraine" rassemble les actions organisées en Belgique en faveur de l'Ukraine.