Le collège de Woluwe-Saint-Lambert (Défi-CDH) déposera, lors du conseil communal de ce lundi 26 avril, une proposition de subvention de 10 000 euros à destination des organisations représentatives bruxelloises de l’Horeca ; et ce, afin d’inciter celles-ci à lancer des actions en justice dans l’espoir de faire lever les mesures de lutte contre le Covid-19.

Ce projet est considéré par l’opposition MR comme "une fausse bonne idée qui ne répond pas du tout aux besoins directs de l’Horeca", fustige l’opposition MR à Woluwe-Saint-Lambert. C’est pourquoi les conseillers communaux MR + Amélie Pans, Kurt Deswert, Steve Detry et Georges De Smul demanderont que le budget dégagé par la majorité soit revu et réorienté vers une prime de soutien concrète, à destination de l’Horeca local, en vue de les accompagner dans la réouverture progressive qui débutera au début du mois prochain.

"Depuis le début de l’année, le groupe MR + demande des mesures de soutien complémentaires pour l’Horeca. Notre amendement au budget pour instaurer une ‘prime’ à cet effet a été rejeté directement par la majorité. À l’époque, on m’a répondu qu’il n’y avait pas assez de moyens pour ce projet. Je suis donc très surpris que, tout à coup, les fonds soient disponibles. Sauf que cet argent ne bénéficiera pas directement à l’Horeca de notre commune", selon le conseiller communal Kurt Deswert.

Amélie Pans, cheffe de groupe au conseil communal, explique l’alternative du groupe MR + : "Nous proposons de créer une prime qui permettra à l’Horeca d’appréhender au mieux la réouverture des terrasses et d’acheter le matériel nécessaire pour que celle-ci se passe dans de bonnes conditions : on parle de couvertures pour les clients comme cela est d’usage dans les pays scandinaves, de matériel de protection, de gel hydroalcoolique, de purificateur d’air, de détecteur de CO2, etc.", conclut Amélie Pans, cheffe de groupe MR au conseil communal.