Dans la complicité, je vous souhaite une bonne promenade." Par ces mots issus d’un autre temps, Jacques Brel en personne ouvre la voie à une visite de Bruxelles, dans les pas de l’illustre chanteur.

Sous une légère brise, un audioguide personnel en poche pour conter l’aventure, démarre alors le voyage au départ de la fondation à son nom, place de la Vieille Halle aux Blés "aux pavés humides de rosée", en face de la statue de bronze à son effigie.

Les chansons, au nombre de 22, pas forcément les plus connues mais qu’on prend plaisir à découvrir, de celui qui se décrit comme un "artisan" et non comme un artiste, bercent cette traversée de la ville au rythme des anecdotes d’une quinzaine d’intervenants à son égard.

Emporté par cette histoire, le spectateur suit les débuts difficiles de celui qui n’était pas encore le Grand Jacques à la place centrale dans sa vie de sa femme Miche en passant par son dernier concert à Bruxelles, en 1966, où les vibrations vocales du chanteur se ressentent jusque dans les murs.

On découvre durant cette visite la personnalité de Jacques Brel, ses pensées, ses inspirations, son rapport à la musique, à la scène, au public, on découvre sa vie, captivé par la richesse des propos, tenants parfois de la leçon de vie pour lutter contre le malheur, et la beauté des chansons de ce parolier sans pareil.

Captivé au point de ne pas se rendre compte de l’avancée effectuée au sein de la capitale où les anecdotes s’accumulent, des bières consommées à la Mort Subite aux moules savourées Chez Léon.

Entre ces déclarations d’amour à la cuisine et les bouffées d’inspirations de l’odeur des frites ou des gaufres dans les rues passantes, les papilles gustatives sont mises en émoi durant cette "valse à mille temps".

De quoi s’arrêter prendre une pause déjeuner ou un en-cas.

Une visite à son rythme

L’audioguide fournit pour la visite a une autonomie de plus de quatre heures, c’est bien suffisant pour s’accorder quelques pauses durant ce trajet d’une durée de 1h15 à 2h40, en fonction du parcours. Une visite de Sainte-Gudule, "une cathédrale haute en ciel et large au ventre" ? C’est possible. Une boisson fraîche qui "sent la bière" sur la Grand-Place ou une collation "pas tout seul" comme Jef ? C’est aussi possible.

Déambuler dans la capitale en fredonnant "c’était au temps où Bruxelles chantait" ? C’est fortement recommandé.

Le pavé bruxellois, pour lequel de bonnes chaussures de marche sont nécessaires, se bat sur plus de cinq kilomètres à son propre rythme. Seul, entre amis ou en famille, la marche est avant tout une aventure intime. Une visite à travers le cœur de Jacques Brel. Une visite à travers le cœur de Bruxelles.

Tarifs : 10 euros pour les adultes, 8 euros pour les étudiants, personnes de plus de 65 ans ou personnes à mobilité réduite, 4 euros pour les enfants de moins de 12 ans, gratuit pour les enfants de moins de 7 ans.