Bruxelles Les premiers objets mutualisés pourront être empruntés dès le mois de janvier.

Situés à proximité des abattoirs d’Anderlecht, les locaux de la start-up bruxelloise Usitoo prennent petit à petit des allures de caverne d’Ali Baba. Tentes, frigobox, béquilles, raquettes de tennis, sacs à dos de voyage, sièges auto pour enfant, tronçonneuses et autres objets en tout genre s’amoncellent en vue d’être bientôt utilisés par des membres de la communauté.

En créant un réseau de mutualisation d’objets, les fondateurs de cette entreprise d’économie circulaire veulent encourager les ménages à ne plus dépenser autant d’argent pour acquérir des objets ayant un taux d’usage faible. "Nous avons fixé le repère à une dizaine d’utilisations par an. Mais le type d’objets varie d’une personne à l’autre. Quand certains ne se lassent jamais des raclettes, d’autres sont satisfaits avec deux par an et le reste du temps l’appareil prend la poussière. C’est la même chose pour du matériel de camping ou des outils de jardinage", explique Xavier Marichal, cofondateur de Usitoo.

L’idée de créer ce réseau de mise à disposition d’objets mature depuis quelques années dans la tête de ce dernier et de son associé Frédéric Chomé. "On se demandait pourquoi cela semblait encore si difficile pour les gens de renoncer à la propriété alors qu’il existe déjà des possibilités d’échanges d’objets en peer to peer et des réseaux de voisins", se souvient Xavier Marichal.

Les deux consultants pour le bureau spécialisé en gestion durable Factor-X ont mené une étude qui a démontré que les gens redoutent surtout les risques liés au prêt d’un objet personnel qui peut être abîmé ou cassé ainsi que les lourdeurs administratives dans le cas d’une location.

Ces freins ont été levés par Usitoo qui possède la totalité des objets à prêter et assume donc seule le risque d’un quelconque accident. Quant aux membres de la communauté, ils peuvent récupérer rapidement les objets dans des points relais sans devoir signer une série de papiers.

Grâce à un système d’abonnement mais aussi de points que l’on peut gagner en faisant don d’un objet, les utilisateurs peuvent réserver les ustensiles de leur choix sur le site web d’Usitoo. "Notre objectif, c’est que les gens pensent systématiquement à aller voir si l’objet dont ils ont besoin est disponible sur Usitoo plutôt que de se faire livrer en express l’objet en question", conclut Xavier Marichal.

Plus d’infos : www.usitoo.be