Leur demande de commission s'explique, selon la cheffe de groupe CDH, par le démarrage au compte-gouttes des centres qui y sont consacrés, les bugs informatiques pour l'envoi des invitations, et les cafouillages dans la stratégie. D'après Mme Fremault, la majorité a refusé et, malgré des votes serrés, le cdH devra attendre une semaine avant de pouvoir poser ses questions et obtenir les réponses à ce sujet.

"En pleine crise, une semaine correspond à cent ans. Les citoyens sont à bout et méritent une stratégie efficace avec des directives claires immédiatement. En outre, cela pose de grandes difficultés dans l'exercice démocratique", a déploré la cheffe de groupe humaniste.

"Il faut urgement un débat sur les vaccinations, aujourd'hui plutôt que demain. On rate des milliers de vaccinations par jour, on n'utilise que 5% de la capacité du centre Heysel, le plus grand centre de vaccination du pays, et 72% des invités ne viennent pas dans les centres. On a vacciné 3.000 personnes pendant les trois dernières semaines, mais on nous dit qu'on a la capacité d'en vacciner 4.400 par jour. Le ministre Maron doit donner des réponses et trouver des solutions rapidement", a insisté pour sa part le député N-VA Gilles Verstraeten.