Le patron de la sandwicherie affirme ne jamais avoir eu de problèmes d'hygiène.

Nous vous l'annoncions hier, une étudiante de l'ULB a eu la désagréable surprise de trouver un ver de terre dans son sandwich acheté au Ptit Yoyo, sur le campus du Solbosch. Grégory Langlois tient aujourd'hui à réagir : le patron de la sandwicherie ne comprend pas comment l'animal s'est retrouvé là. "Une chenille ou une limace, ça aurait pu être possible mais les vers de terre restent sous terre, ils ne se retrouvent pas dans la salade", lance-t-il avant de poursuivre : "Mes salades proviennent directement de l'usine et ensuite elles passent à la machine. Si un ver de terre s'était retrouvé dedans, il aurait été coupé en petits morceaux. Or sur la photo postée sur Facebook, il a l'air de faire sept ou huit centimètres de long."

Le restaurateur explique avoir immédiatement remboursé sa cliente lorsqu'elle est venue se plaindre. "Quand elle est arrivée, le sandwich était mangé aux trois quarts. Je lui ai proposé de lui en préparer un autre mais elle a refusé." Se décrivant comme maniaque, Grégory Langlois affirme être "blanc comme neige". " Ma cuisine est ouverte, on prépare les sandwichs devant les clients.Tous les mois, l'ULB m'envoie l'hygiène et j'ai toujours une évaluation positive. L'Afsca est passée en avril l'année dernière et a dressé un rapport favorable."

Comment ce ver de terre est-il donc arrivé là ? Mystère...