Bruxelles La TV bruxelloise ira en justice si l’opérateur ne revient pas sur sa décision.

Avis aux Bruxellois(es) lié(e)s à l’opérateur Proximus : leur chaîne de télévision locale BX1 se regarde désormais sur le canal 160. Jusqu’à il y a peu, BX1 se trouvait sur le canal 25. Cette dégringolade est un coup dur pour la télévision publique bruxelloise, qui risque ici de perdre de nombreux téléspectateurs désarçonnés de ne plus retrouver leur chaîne via leur télécommande. Perte de téléspectateurs signifie en effet pertes de recettes publicitaires. Le directeur général de BX1 Marc De Haan a déjà mis Proximus (opérateur TV public à hauteur de 53 %, rappelons-le) en demeure de revoir sa position. Sans succès. Une ultime concertation lancée par le CSA sera prochainement menée entre les deux parties. En cas d’échec, BX1 ira en justice.

"Nous tentons une dernière tentative de conciliation via le CSA. Si Proximus ne change pas de position, nous lancerons les procédures juridiques", assure Marc De Haan.

BX1, à l’instar des autres chaînes de télévision locales, se base sur l’article 83 du décret sur le service des médias audiovisuels stipulant que "le service de télévision locale, dans sa zone de couverture, doit être positionné par défaut parmi les 15 premières positions de l’offre de base des distributeurs de service".

Pour BX1, l’enjeu est crucial. 47 % de ses téléspectateurs regardent la chaîne bruxelloise via Proximus tandis que 80 % des téléspectateurs ne reprogramment pas leur télécommande. En clair, en cas d’issue défavorable, BX1 risque de perdre une part de son public et peut rêver pour tenter d’en capter un nouveau…