Le jeune homme dit avoir été tabassé dans un combi de police. La police a ouvert une enquête interne.

Mounaïme, 19 ans, est allé porté plainte à la police ce matin en compagnie de son avocat Maître Guillaume Lys. Il a confirmé la version que son oncle avait donné à La DH hier après-midi. "Nous avons porté plainte dans un cadre de coups et blessures par un agent ayant autorité", explique l'avocat du jeune homme. "Un procureur du Roi sera saisi du dossier. Notre objectif est que le dossier soit porté rapidement à l'instruction pour qu'un juge indépendant et objectif mette tous les moyens possibles pour que l'on retrouve les policiers qui ont agressé mon client."

Pour mémoire, Mounaïme a expliqué son histoire dans une vidéo diffusé sur les réseaux sociaux dimanche soir. "Je me suis fait arrêter à la manifestation pour George Floyd alors que j'étais venu pour manger", expliquait-il face à la caméra. "On m'a mis dans un van, on m'a laissé là deux minutes puis cinq policiers cagoulés sont venus pour me taper. Ils m'ont insulté, traité de fils de pute." Son grand frère, qui filme l'interview, a ensuite raconté que la police avait appelé la famille vers 23h pour leur dire que l'on devait venir cherche Mounaïme à l'hôpital car il était grièvement blessé.

Son oncle donnait quant à lui une version plus précise de l'agression. "Il était sur l'avenue de la Toison d'Or, il se dirigeait vers le Hector Chicken pour aller manger quelque chose lorsque des gens ont crié : Courez ! Courez ! Alors il a couru avec son ami", témoignait-il. "Il y a eu un mouvement de foule. Mounaïme a été interpellé à hauteur de l'église sur l'avenue de la Toison d'Or, menotté puis placé dans un fourgon. Les policiers sont sortis puis revenus deux minutes plus tard. Deux l'ont tabassé, les trois autres regardaient. On l'a ensuite placé dans un autre fourgon puis transféré à la caserne d'Etterbeek. Là, un policier lui a demandé qui lui avait fait ça. Quand il a dit que c'était la police, le policier lui a répondu que ce n'était pas possible. Qu'il était tombé."

Une ambulance l'a transporté à l'hôpital 20 minutes plus tard. Mounaïme saignait de l'oreille et est tombé dans les pommes. Les deux téléphones qu'il avait sur lui - un simple GSM et le smartphone de sa mère - ont été confisqués. Mounaïme n'a pas encore porté plainte. Il attend les conseils de son avocat.

Informée par le parquet de Bruxelles, la police de la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles avait invité le jeune homme à porter plainte afin de tirer l'affaire au clair. Ce qui est désormais fait. Elle entre-temps ouvert une enquête interne.