La Ville de Bruxelles a annoncé lundi la fin du dernier chancre de l'"Ilot sacré", situé au coeur historique de la capitale, par la réhabilitation d'un ensemble d'immeubles à l'abandon depuis de nombreuses années à proximité de la Grand-Place. 

Le projet "Square Sacré" porte sur la réhabilitation de six immeubles de la rue des Dominicains (n°16 à 28) et de trois autres situés rue de l'Ecuyer (n°41 à 47). Ceux-ci seront totalement rénovés et offriront 44 nouveaux logements et 9 commerces de proximité au rez-de-chaussée.

Parmi ces immeubles, il y notamment un immeuble inscrit sur la liste de sauvegarde construit par l'architecte A. Blomme en 1922 (sis rue de l'Ecuyer, 41) et un immeuble classé construit par l'architecte P. Hamesse en 1908 (sis rue de l'Ecuyer 47) ainsi qu'une série de petites maisons datant du XVIIème et du XVIIIème siècles rue des Dominicains.

"La mise en œuvre de ce permis, octroyé en 2016 par la Région, annonce enfin la réhabilitation du dernier chancre de ce quartier de la zone Unesco", s'est félicité lundi le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Yvan Mayeur (PS), selon lequel celui-ci était "depuis plus de 20 ans, comme une balafre dans ce quartier".

Plus largement, a expliqué l'échevin de l'Urbanisme et du Patrimoine, Geoffroy Coomans de Brachène (MR), "ce projet s'inscrit dans un programme de revalorisation du patrimoine et du bâti dans cette zone qui doit profiter aux habitants. Cette revalorisation a pour objectif de renforcer l'attractivité immobilière, commerciale et touristique du centre de Bruxelles".

La rénovation complète de cet ensemble immobilier a été contrôlée par les Monuments et Sites et sera réalisée par le bureau d'architecture A2RC.