Vingt impacts de balles ! Pas moins que ça ! C’est ce qu’ont découvert les policiers à leur arrivée, samedi soir, à l’entrée d’un café situé chaussée de Mons à Anderlecht. On ne déplore aucun blessé heureusement mais les témoins des faits sont néanmoins sous le choc. Des enfants se trouvaient notamment dans l’établissement.

Dans la nuit de samedi à dimanche, deux suspects ont été interpellés. La DH apprend toutefois qu’ils ont été remis en liberté ce dimanche après-midi.

Le magistrat du parquet de Bruxelles, Denis Goeman, confirme : " Le patron du café avait été interpellé parce qu’il avait répliqué aux coups de feu ainsi qu’un témoin. Ces deux personnes sont relaxées après audition car leur rôle reste à déterminer. Le parquet a diligenté plusieurs devoirs d’enquêtes supplémentaires dont des examens en balistique, des analyses des images des caméras de surveillance, etc."

À la question de savoir si on se trouve ici face à un règlement de compte, Denis Goeman répond " que les circonstances des faits peuvent laisser penser cela mais qu’il faut néanmoins que les éléments d’enquête vérifient cette hypothèse qu’il est encore trop tôt de confirmer à ce stade ".

Les auteurs de la fusillade sont activement recherchés.