Le bourgmestre de Watermael-Boitsfort, Olivier Deleuze (Écolo), a présenté mardi soir la nouvelle mouture du réaménagement de la place Keym, issue d’un processus participatif avec les habitants. 

Premier constat, la piétonnisation totale de la place est abandonnée : les voitures pourront toujours traverser la place depuis les cheminements actuels. La place accordée aux voitures et aux piétons ne se remarquera que par un changement de revêtement. Certains emplacements de parkings seront déplacés mais leur nombre ne variera pas. Il restera 53 emplacements.

L’idée générale est tout de même d’agrandir l’espace pour les piétons et les terrasse le long des façades du côté de l’avenue de la Sauvagine par la relocalisation des emplacements de parking de l’autre côté de la rue. Par ailleurs, l’accessibilité du parking souterrain est repensée. Une entrée est prévue du côté Sauvagine est une sortie du côté Roitelet.

Sur la place proprement dite, tous les trottoirs, toutes les boules qui encombrent la place seront retirés. Le matériau utilisé doit encore être choisi mais on l’annonce "de qualité" et "antidérapant". Le réaménagement prévoit également la suppression de 18 arbres mais une trentaine devrait être replantée.

Les arrêts de bus seront modifiés et les bus circuleront au milieu de l’avenue de la Sauvagine. Enfin, un budget sera consacré pour demander à un artiste de concevoir une œuvre à intégrer à la place.

Le montant des travaux ne dépassera pas les deux millions d’euros. La demande de permis et l’enquête publique auront lieu dans le courant de l’année. La commune espère obtenir le permis d’urbanisme pour la fin de l’année et démarrer les travaux dans la foulée pour une inauguration en 2018.

N. G.